QUATRE “BLEUETTES” DE HAUTE-SAVOIE SACRÉES VICE-CHAMPIONNES DU MONDE

IMG_6404

Angélina Massot, Emma Morel, Louanne Mermier et Flavie Gaydon, quatre jeunes hockeyeuses locales de 14-16 ans sélectionnées par la France pour représenter leur pays au championnat du Monde Féminin U18 en hockey sur glace, sont sacrées Vice-Championnes du Monde Division 1 Groupe B à Katowice Pologne 6-12 janvier 2018.

IMG_3247

Toutes quatre en provenance du hockey club HC74, également joueuses des RockyPop Rebelles, ces bleuettes rapportent avec elles de ce Championnat du Monde, non seulement la médaille d’Argent autour de leur cou, mais plein de souvenirs inoubliables pour des jeunes femmes qui ont su relever les défis du Mondial avec conviction et succès en très jeune âge.

Leur périple de deux semaines en Pologne se débute avec un stage intensif de préparation sur 5 jours, sous la houlette de Coach Bertrand Pousse. La victoire 3-2 des Bleuettes en match préparatoire du Mondial contre le pays hôte Polonais augure bien pour les Françaises, mais l’équipe est néanmoins jeune et nouvellement fuselée. C’est donc avec beaucoup de trépidation que nos Haut-savoyardes entreprendront la série de 5 matches de leur Mondial contre l’Australie, la Grande-Bretagne, la Chine, la Pologne, et le Danemark.

Les Bleuettes ouvrent d’office le Championnat du Monde avec une victoire 6-1 contre l’Australie (match pour lequel Angélina Massot est choisie MVP de l’équipe), victoire qui sera suivie par une deuxième 2-0 contre la Grande-Bretagne, et une troisième 5-2 contre la Chine. En brillant d’entrée avec ces trois victoires, les Bleuettes assurent le podium pour la France au Mondial. Après deux jours de repos, elle continuent leur série sans-faute avec une autre victoire brillamment remportée 3-1 contre la Pologne. Cette quatrième victoire euphorique concrétise l’Argent, et elles se tournent vers les Finales du lendemain contre le Danemark. Elles peuvent maintenant aller chercher l’Or en battant le Danemark, ce qui leur permettrait de monter de groupe au prochain mondial 2019.

Elles donneront tout pour remporter le dur duel contre le Danemark, et s’inclineront avec beaucoup d’honneur 2-0 (match pour lequel Assistante-capitaine Louanne Mermier est choisie MVP de l’équipe), remportant ainsi la médaille d’Argent du Mondial. Quelle aventure, quelle performance et quelle promesse d’avenir pour la France et pour ces jeunes hockeyeuses de nos montagnes sacrées Vice-championnes du Mondial U18 féminin Division 1 Groupe B.

IMG_8405

Coach Bertrand Pousse nous donne ses impressions: “ Nous avons bâti cette équipe Sylvain Roy et moi-même avec des filles ayant le potentiel pour rejoindre l’équipe de France senior en vue d’une qualification pour les JO de 2022. Ainsi le groupe est composé de filles très jeunes nées en 2003 et d’autres allant de 2002 à 2000. En arrivant en Pologne, nous n’avions aucune idée du niveau global car nous n’avions disputé aucune rencontre internationale lors de nos stages de préparation. Le match de préparation contre la Pologne fut une très bonne entrée en matière avec un scénario idéal. Nous avons ôté toute pression aux joueuses et avons tenté de les mettre en confiance en leur rappelant quels étaient leurs points forts à savoir, la technique et la vitesse (il fallait éviter au maximum les duels au corps à corps). L’ambiance du groupe était très bonne et les filles très solidaires.

Nous avons démarré le Mondial un peu timidement, le stress étant malgré tout présent, puis les filles se sont libérées et ont pu jouer au hockey. Les deux premières victoires passées, les filles ont compris qu’elles pouvaient jouer pour une médaille. Leur objectif s’est ainsi élevé au fur et à mesure des rencontres. La victoire contre la Chine leur assurait le Bronze, mais elles en voulaient plus. La force de caractère qu’elles ont démontré lors de la rencontre contre la Pologne leur a permis d’obtenir l’Argent bien mérité. Le rêve d’acquérir l’Or face au Danemark était tout proche. Malgré une très belle réaction et une grosse combativité lors de la deuxième moitié du match, les filles ont dû se rendre à l’évidence. Je pense que cette belle aventure a permis aux filles, et plus particulièment aux plus jeunes, de prendre énormément d’expérience et nous laisse augurer un futur tout aussi exaltant…! ”

Pour Emma Morel 2003 en provenance de Megève au HC74, le Mondial représentait une opportunité de s’intégrer au mieux dans cette équipe pour laquelle elle est toute nouvelle. “Je voulais faire de mon mieux, chanter la Marseillaise en équipe avec mes coéquipières, être bien dans ma tête, et revenir en France avec une médaille. Encore jeune et surclassée sur ce Mondial, je me suis sentie bien. Le match qui domine pour moi est le match de la Finale contre le Danemark car nous y croyions fort, on voulait cette médaille d’Or et on savait que le match allait être acharné et intense en émotions. Ma première Marseillaise est un moment inoubliable: beaucoup d’émotion et de fierté de porter pour la première fois le maillot de l’équipe de France et de représenter mon pays à l’étranger… Nous avons eu la chance d’avoir beaucoup de parents Français qui ont fait le déplacement en Pologne pour nous encourager et les entendre la première fois lorsque nous sommes rentrées sur la glace est un beau souvenir. Nous avons eu beaucoup d’encouragement de France et de nos clubs respectifs (Rebelles, HC74) qui nous ont envoyé plein de messages et ceux des Rebelles étaient même imprimés et affichés dans notre vestiaire. C’était super important et motivant. Cette première aventure hockey féminin internationale reste mémorable pour moi et je sors grandie de cette aventure car me confronter à d’autres filles de mon âge, venant d’autres pays m’a permis de me reconcentrer sur le travail et les efforts encore à faire pour m’améliorer dans mon sport. Mon plus beau souvenir est la cérémonie de remise des prix où j’ai vu beaucoup de satisfaction de notre staff d’encadrement (coachs, kiné, médecin, responsable matériel, team manager). Nous étions une toute jeune équipe et nous nous en sommes bien sorties. Ma médaille est dans ma chambre, au dessus de mon lit et toujours dans mon champs de vision afin de revivre ces supers moments passés en équipe. Quitter toutes les joueuses à la fin de la compétition a été difficile: nous sommes toutes reparties dans nos clubs avec la ferme intention de nous retrouver afin de vivre d’autres moments aussi forts que ceux-ci.”

IMG_6435

Pour Flavie Gaydon 2003 en provenance de Morzine au HC74, la volonté de vivre à fond l’expérience du Mondial dans une atmosphère de performance et de plaisir était haute. “Il était important pour l’équipe de tout d’abord ne pas descendre dans la poule d’en dessous, et de remporter une médaille, ce qui a été réalisé en repartant avec une belle médaille d’argent. Je n’oublierai jamais le moment où j’ai commencé à enfiler la tenue de l’équipe de France pour un match officiel dans ce Mondial. Jeune et surclassée, j’ai trouvé le niveau de hockey de ce Mondial bon, avec parfois des gros gabarits qui te rappelaient que tu étais surclassée. Mon plus grand match de ce Mondial a été celui contre la Pologne, pays hôte de cette compétition, et pour lequel les supporters étaient présent des deux côtés, et cela m’a donné beaucoup de frissons de bonheur. Ma première Marseillaise lors de notre victoire face à l’Australie est un de mes meilleurs souvenirs parmi les multiples moments forts que je rapporte. Ma médaille d’Argent va être accrochée à une poutre avec toutes mes autres médailles que j’ai gagnées. L’aventure du Mondial ne m’a pas beaucoup changé: elle m’a juste fait comprendre que si je veux prendre ce même plaisir l’année prochaine, il faut que je continue à travailler dans mon club. Grand merci à tout le monde pour le soutien qui nous a beaucoup aidé.”

Pour Angélina Massot 2001 en provenance de Chamonix au HC74, votée MVP du match contre l’Australie, d’avoir joué et gagné contre toutes ces équipes et d’avoir partagé cette aventure avec les filles est le plus beau souvenir de ce Mondial. “D’avoir réussi le parcours avec les filles et de gagner tous ces matchs en équipe a été un vrai plaisir que jamais je n’oublierai. Tous les matches de ce Mondial en Division 1 Groupe B (D1B) restent gravés dans ma mémoire, mais celui qui domine est celui contre l’Angleterre gagné 2-0 car ce match a été très intensif et a demandé d’être disciplinée et de ne rien lâcher jusqu’au bout. Pendant tout le Mondial, je me suis efforcée de jouer le jeu appris du HC74 pour marquer et remporter la victoire. La remise des prix du Mondial et de recevoir la médaille d’Argent de championnat du monde est un moment très fort. Cette aventure m’a beaucoup appris à gérer mon corps pendant ces semaines intensives et à l’écouter, car pendant le Mondial, tu dois rester pendant deux semaines avec 20 filles et le staff, et tu dois donc savoir faire preuve de collectivité. Grâce à tout ces efforts, je suis ressortie du Mondial non seulement avec une médaille d’Argent pour la France, mais aussi grandie par cette aventure. Je n’ai connu que deux Championnats du Monde: l’année dernière en Hongrie en D1A contre de très bonnes équipes, et cette année en Pologne dans la D1B. J’ai trouvé que le niveau de ce Mondial était un peu plus faible que notre niveau français pour certaines équipes, et du même niveau pour d’autres. Je pense quand même que nous avons notre place dans le groupe D1A. En entrant dans ce Mondial, mon objectif en équipe était de revenir en France avec la médaille d’Or, et nous allons tout donner pour la ramener l’année prochaine! Ma médaille d’Argent ainsi que mon maillot sont accrochés à mon mur dans la chambre pour les voir tous les jours et me rappeler cette magnifique aventure.”

Pour Louanne Mermier 2001 en provenance de Megève au HC74, Assistante-capitaine de cette EDF U18 et votée MVP du match contre le Danemark, la première victoire en EDF demeure un moment phare marquant. “Je suis entrée dans cette compétition en voulant avoir une victoire dans le tournoi, et on a chanté plus d’une fois la Marseillaise. Notre objectif collectif était la médaille d’Or, et on était franchement pas loin. J’ai pris beaucoup de plaisir sur la glace. Avec mon assistanat, j’essayais de montrer un bon exemple pour les plus jeunes filles. J’ai trouvé le niveau du Mondial D1B très varié: l’Australie étant pour moi l’équipe située au plus faible niveau de la fourchette, la Pologne et le Danemark au plus fort, et la Chine et l’Angleterre entre les deux. J’ai personnellement beaucoup aimé jouer contre la Chine car je connaissais la Capitaine chinoise et c’était spécial de jouer contre elle. Ce Mondial fut deux semaines intenses et géniales passées en équipe très soudée, avec des filles qui s’entendent toutes bien ensemble. Toutes les embrouilles étaient traitées et éliminées au travers de forum de discussion. Nous avons de très bons Coachs et une kiné en or, heureusement qu’elle était là. Le doc aussi a jouer un rôle important et notre Manager aussi. À chaque fois que nous gagnions et que nous chantions la Marseillaise, nous chantions ensemble si fort qu’on n’entendait plus la musique derrière, et nous étions tellement enthousiastes que tout le temps en avance sur les mots..!!! Ma médaille d’Argent du Mondial est posée sur mon bureau et j’en prends définitivement énormément soin… “

IMG_3245

Fortes de l’expérience vécue en équipe soudée au Mondial et des défis relevés avec succès lors de ces 5 matches successifs, nos Bleuettes reviennent maintenant se replonger au sein de leurs hockeys clubs locaux, pour continuer leur progression qui pourrait les conduire à l’Or l’année prochaine. Quelle bon souffle d’espoir et quel bon vent d’encouragement pour les équipes EDF U18 et senior féminines, que ce succès actuel des Bleuettes U18. Quelle bonne nouvelle pour toutes les hockeyeuses de France… Bravo à elles quatre, Angélina, Emma, Flavie et Louanne, pour leur belle médaille d’Argent et pour leurs multiples Marseillaises chantées en équipe en Pologne. Nous leur en souhaitons plusieurs autres, même si pas au diapason avec la musique derrière… !!!

 

Publicités

A propos Rockypop Rebelles

Une Équipe de Hockey Féminin FFHG Championnat Elite représentant la Haute Savoie 74, pays de Mont Blanc.
Cet article, publié dans Communiqué de Presse, Profil Joueuse, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s